Registres matricules militaires

Concerne la période 1884, 1887 - 1918

Et prochainement (second semestre 2016)  : 1825 - 1886 et 1919 - 1921

Attention : les cantons de Castillon, Oust, Sainte-Croix, Saint-Girons et Saint-Lizier ont relevé du bureau de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) de 1867 à 1899; les registres matricules de ces cantons pour ces dates sont conservés aux Archives départementales de la Haute-Garonne. Il ne figurent donc pas dans notre base de données. 

 Recherche registres matricules

La consultation en ligne des registres matricules :

 Les chercheurs peuvent accéder au feuillets matricules les intéressant depuis un moteur de recherche situé dans le raccourci  « Registres matricules militaires »  du site Internet des Archives départementales. Par ce biais, ils ont la possibilité d’interroger la base de données des registres numérisés en précisant, selon les informations dont ils disposent, le nom, les prénoms et surnoms des individus, l’année de leur classe, leur lieu de résidence, leur localité de naissance ou encore leur numéro de matricule.

Rendu possible par l’indexation de l’ensemble des feuillets matricules, ce moteur de recherche facilitera donc grandement le travail des chercheurs.

Apparus en 1859, mais tenus en séries continues à partir de 1867, les matricules militaires, également dénommés « feuillets nominatifs des conscrits » ou « états signalétiques et des services », sont tenus par les services du ministère de la Guerre. Ces feuillets sont reliés sous la forme de registres.

Lorsque les hommes atteignaient l’âge de vingt ans, ils devaient se faire recenser dans le bureau militaire dont ils dépendaient. Les circonscriptions militaires ayant leurs propres limites administratives, les bureaux militaires de recrutement ne correspondent pas nécessairement au ressort du département : plusieurs bureaux de recrutement peuvent se trouver dans un même département, tout comme une partie d’un département peut dépendre d’un bureau  dont le siège est situé dans un département voisin. Les cantons ariégeois de Castillon, Oust, Sainte-Croix , Saint-Girons et Saint-Lizier relevèrent du bureau de Saint-Gaudens de 1867 à 1899. Le canton de Cintegabelle (Haute-Garonne) releva du bureau de Foix de 1871 à 1896.

L’enregistrement d’un individu se fait sur un feuillet individuel numéroté. Les feuillets produits par le bureau sont regroupés par année, appelée dans ce contexte « classe » : cela correspond à l’année où les individus enregistrés ont vingt ans.

Les matricules recensent toute la carrière militaire d’un individu, depuis son service militaire jusqu’au dégagement de ses obligations militaires. Les matricules contiennent des informations variées :

  • état-civil du conscrit ;
  • renseignements sur le physique et le niveau d’instruction ;
  • liste des mutations et des états de service dans le corps militaire ; dommages physiques subis à l’occasion des conflits ;
  • liste des campagnes auxquelles le soldat a participé ;
  • liste des unités militaires auxquelles le soldat a été affecté ;
  • décorations et condamnations ; considérations sur le mérite et le comportement ;
  • localités successives de résidence de l’individu.

Le premier lot de numérisation concerne un ensemble de 111 registres pour la période 1884 - 1918. Cela représente 71 352 fichiers images et 46 555 indexations.

Recherche registres matricules

Les conscrits étant enregistrés dans l'ordre d'arrivée, des tables alphabétiques ont été réalisées pour permettre une recherche par nom. Selon les classes, les tables alphabétiques peuvent se trouver à la fin du registre ou constituer un registre dà part.

Le moteur de recherche associé aux images numérisées des registres matricules permettant cette recherche par nom, les tables devenues inutiles n'ont pas été mises en ligne. 

  • Haut de page